dimanche 8 novembre 2015

"Un colon, une balle !!!"



"Un colon, une balle !!!" était le cri de ralliement et le slogan d'origine de l'Azanian People's Liberation Army (APLA) - la branche armée du Congrès panafricain (PAC) - au cours de la lutte des années 1980 contre l'apartheid en Afrique du Sud. Le slogan a parodié le slogan du Congrès national africain «un homme, une voix» (qui est finalement devenu «une personne, une voix»).

 logo du Congrès panafricain d'Azania

Le slogan n'a jamais été approuvé officiellement par le PAC, mais fut souvent utilisé par les membres du parti au cours des rassemblements. Après le démantèlement de l'apartheid en 1994, les responsables du PAC ont maintes fois dû se distancer du "cri de guerre de sa branche armée" incompatible avec sa "position réconciliatrice actuelle".

En 1991 (lorsque la lutte contre l'apartheid approchait de sa fin), dans la terminologie idéologique de l'africaniste PAC, le colon était défini comme une personne blanche participant à l'oppression des peuples autochtones, et n'incluait donc pas tous les Sud-Africains blancs en général. Les Sud-Africains blancs dont "la seule allégeance était à l'Afrique" étaient considérés comme faisant partie de la nation africaine et donc exclues de la catégorie des colons.

Cependant, même après 1991, des sympathisants de base de la PAC interprétèrent parfois le slogan comme un appel à attaquer les Blancs en général, et certaines attaques contre les blancs, tels que le meurtre de l'activiste américaine Anti-Apartheid Amy Biehl en 1993, furent en effet directement motivées par ce slogan.

Amy Biehl



Sources :
  • BCCSA Judgement : SABC - News Item - Apla Cadres
  • The Opening of the Apartheid Mind
  • Statement by the Truth and Reconciliation Commission on Amnesty Arising from Killing of Amy Biehl
  • The Extreme White Right: A Security Threat? - 'Volk' Faith and Fatherland, The Security Threat Posed by the White Right - Monograph No 81 March 2003



Traduction de Franswa Makandal