dimanche 8 novembre 2015

8 Faits à propos de la Première "Million Man March" de 1995 que vous ne connaissez probablement pas

Le commencement




Le 16 octobre 1995, environ 1 million d'hommes noirs se sont réunis à Washington DC en réponse à un appel de l'Honorable Ministre Louis farrakhan, le leader de la Nation de l'Islam. L'objectif déclaré était l’expiation et aborder les problèmes particuliers de la communauté noire.


Les orateurs invités




Même si la Million Man March concernait principalement les hommes noirs, il y eut de nombreux orateurs et invités d'honneur des deux sexes. La femme de Malcolm X, le Dr. Betty Shabazz, le militant des droits civiques Martin Luther King III, Rosa Parks, Dorothy I. Height, Mgr Joseph Lowery, le philosophe et historien Dr Cornel West, le militant et comédien, Dick Gregory, étaient parmi les participants. En plus des militants, Stevie Wonder a diverti l'assemblée, tandis que Maya Angelou lut de la poésie. D'autres invités célèbres comme les militants Benjamin Chavis, le révérend Jesse Jackson et le révérend Al Sharpton étaient aussi présents.


Les causes de la Marche de 1995




Selon les données du recensement, en 1995, le taux de chômage des noirs oscillait autour de 11 à 13%, ce qui est presque deux fois plus élevé que  celui des Blancs. À l'époque, le parti républicain  prit le contrôle du Congrès. L'incarcération de masse, la violence armée dans les communautés noires, et les coupes budgétaires dans le domaine de l'éducation ciblant les jeunes Noirs étaient des sujets fréquents. L'élection de Bill Clinton s'avéra inefficace pour résoudre les problèmes des noirs.

Durant son discours l'Honorable Ministre Louis Farrakhan déclara :

"L'image de la communauté noire est horrible à travers le monde. L'image des hommes noirs en particulier, est celle d'un groupe bestiale, maniaque et sauvage. L'image que vous avez des hommes noirs n'est pas l'image de qui et de ce que nous sommes vraiment ."

Les causes de la Marche de 2015




Alors que le 20e anniversaire de la mars 1995 a eu la même tonalité et en grande partie les mêmes causes que la première, il fut fortement axées sur les meurtres de Noirs de la main de la police. Cette marche fut plus représentative du mouvement Black Lives Matter, qui balaya les USA après le meurtre de l'adolescent désarmé, Michael Brown, à Ferguson.

Selon les comptes du Guardian, 908 personnes furent tuées par les flics aux États-Unis cette année. Ce nombre ne cesse de grimper à un rythme alarmant. Malheureusement, le taux de chômage élevé, la forte présence de la police dans les collectivités noires et latinos et les coupes dans le budget de l'enseignement sont toujours des questions non résolues. 


Controverse




Farrakhan réussit à rassembler près de 900.000 Noirs pour la première marche dans la capitale américaine, mais beaucoup désapprouvèrent. Le député républicain Gary Francs du Connecticut était en désaccord avec Farrakhan. Il déclara :

"Le Ku Klux Klan hait les Noirs, les Juifs et les catholiques. La Nation de l'Islam déteste les blancs, les juifs et les catholiques. Les deux devraient être méprisés pour ces croyances déformées ".

Comparer le KKK et la Nation de l'Islam est tout simplement scandaleux. Le KKK fut responsables de nombreux lynchages au 20e siècle, de bombardements d'église, et de terrorisme visant des militants des droits civiques dans les années 1950 et 60. Les deux sont diamétralement opposés.


Encore plus de controverse




L'Honorable Ministre Farrakhan fut qualifié d'ennemi de la communauté juive.

Abraham Foxman le directeur national de l'ADL déclara en 1995 :

"Une marche dans laquelle le but déclaré est l'expiation, dont le but avoué est de se tenir contre le racisme est un message creux si elle est dirigée par quelqu'un qui n'est pas disposé à se débarrasser du racisme, de l'intolérance et de l'antisémitisme".

En outre, la marche également écarta certaines femmes du mouvement des droits civiques. L'activiste Myrlie Evers-Williams, présidente de la NAACP en 1995 déclara:

"J'encourage les hommes noirs de se lever et de prendre soin de leurs familles. Mais en toute honnêteté, éliminer totalement les femmes de cette marche me gêne beaucoup".


 Le message




Dans les années 90's, l'Amérique fut en proie à des tensions raciales qui étaient défavorables au progrès du peuple noir. L'affaire Rodney King, les émeutes de Los Angeles et l'affaire OJ Simpson dominèrent les journaux. Le Ministre Farrakhan voulut changer cela. Il exigea que les Noirs soient traités également, avec le même accès aux ressources et aux opportunités que les Blancs. En outre, les participants de la marche se engagèrent à protéger leurs familles et de mettre fin au matricide. Ils s'engagèrent également à investir dans des entreprises noires et dans leur communauté.



L’héritage




La "Million Man March" prouva que les Noirs pouvaient s'unir pour un objectif commun. Environ 1 million d'hommes noirs se réunirent pour former le plus grand rassemblement jamais vu sur le National Mall, éclipsant le précédent record détenu par le rassemblement de la Marche pour l'emploi et la liberté de Washington en 1963. En 20 ans, les USA ont élu leur premier président noir, ainsi que son premier avocat général noir. Toutefois, la suprématie blanche et le racisme systémique sur toutes les formes continue de sévir, montrant la nécessité de la dernière marche, même 20 ans plus tard.


Source : http://atlantablackstar.com/

Traduction Franswa Makandal