samedi 14 novembre 2015

Christophe Colomb a découvert la traite des esclaves

Christophe Colomb

Avant que les dirigeants du Portugal n'envoient Christophe Colomb traverser l'océan en 1492, il naviguait déjà le long des côtes africaines dans le cadre du commerce d'esclaves. C'est en Afrique qu'il a très probablement entendu parler du «Nouveau Monde» et des courants océaniques qui pourraient le mener là-bas. Les Africains commerçaient depuis longtemps avec les peuples autochtones du «Nouveau Monde», et leurs marins avaient acquis les connaissances nécessaires pour les voyages transatlantiques.

Colomb lui-même trouva des preuves au cours de ses voyages qu'il ne fut pas le premier à «découvrir» quoi que ce soit. Les peuples d'Hispaniola (Haïti) affirmaient que des hommes noirs étaient apparu sur l'île avant lui, et ils lui montrèrent ce que les hommes noirs avaient laissé là: des lances à pointe avec un alliage d'or qui était très répandu en Afrique de l'Ouest. À Trinidad, Christophe Colomb découvrit des gens avec des textiles et des vêtements identiques à ce qu'il avait vu en Guinée.


Lors de son deuxième voyage vers le Nouveau Monde, Colomb rapporta des canons et des chiens d'attaque. Si un esclavage natif résistait, il lui coupait  le nez ou une oreille. Si les esclaves tentaient de fuir, Colomb les brûlés vifs. D'autres fois, il envoya ses chiens d'attaque pour les traquer et les chiens arrachaient les bras et les jambes des indigènes qui hurlaient alors qu'ils étaient encore en vie. Si les Espagnols étaient à court de viande pour nourrir les chiens, les bébés Arawak étaient tués pour servir de nourriture pour chiens.

En réalité, les voyages de Christophe Colomb furent remarquable uniquement pour la destruction totale qu'il fit s'abattre sur les peuples autochtones d'Afrique et des Caraïbes. Un des maraudeurs de Colomb écrivit au sujet du premier viol dans le Nouveau Monde:


"Alors que je fus dans le bateau, je capturais une très belle femme Carib [et] j'avais envie de prendre du plaisir ... mais elle ne le voulait pas et me griffa avec ses ongles de doigts de telle manière que j'aurais voulu n'avoir jamais commencé. Mais voyant cela... Je pris une corde et la rossa correctement, (...) elle poussa  des cris inouïs  comme vous n'en auriez pas cru vos oreilles ... "

La cruauté de Columbus à l'égard des peuples de ces pays qu'il avait envahit s'intensifia à partir de là. Selon ses propres mots, cité dans The Secret Relationship Between Blacks & Jews, Vol. 1


"Ils n'ont pas d'armes, sont tout nu, ne connaissent pas le maniement des armes et se sont de grands lâches, un millier d'entre eux fuient trois d'entre nous, donc ils ne sont bons qu'à être commandé, à être mis au travaille, à planter, et à faire tout ce qu'on leur demande, à bâtir des villes et à être enseigné à se vêtir et à accepter nos coutumes ".


Des villes commencèrent à surgir partout dans l'île d'Hispaniola. Le trafic d'esclaves africains et indiens augmenta rapidement. 

Qui fut Christophe Colomb et d'où venait-il? Il ne manque pas de recherche scientifique et de spéculation sur l'origine de Colomb. Italie, Portugal et Espagne le revendiquèrent tous, mais il est vraisemblable qu'il fut Juif.  Le livre Sails of Hope, du chasseur de nazis notoire Simon Wiesenthal, soutient fermement que Colomb était juif. Le fait qu'un autre des contemporains de Colomb affirmait qu'il "parlait comme un vrai marchand d'esclaves" fait probablement pencher la balance dans ce sens, étant donné que les maîtres de la traite des esclaves de l'époque étaient les juifs séfarades.

Selon le Très honorable Elijah Muhammad, Colomb était "homme moitié originel", et cela, nous en faisons l'hypothèse, met Colomb dans la catégorie d'un groupe de personnes peu connu mais très puissant appelé les "lançados". Au milieu des années 1400 (à peu près à l'époque où Christophe Colomb serait né) Le Roi portugais Dom Manuel colonisa les îles côtières africaines afin de "blanchir la race" comme il le disait. Deux mille Juifs, leurs enfants, ainsi que leurs orphelins allèrent sur ces îles africaines spécifiquement à cette fin de "blanchiment". Ils kidnappèrent et violèrent des femmes africaines, et la descendance métis, appelée lançados, fut envoyée sur le continent africain dans le but de faire le commerce des noirs. Ces nouveaux arrivants à la peau claire furent si bronzés qu'ils s’implantèrent même dans la population locale en tant que "chefs africains".

 Routes approximatives des quatre voyages de Christophe Colomb


Ces lançados développèrent le commerce du sucre et furent pionniers dans le modèle de l'esclavage intensif pour l'économie des plantations, qui put dominer par la suite l'hémisphère occidental pour les siècles à venir. Les historiens blancs cachent ces métis malveillants sous le nom «d'Africains» lorsqu'ils affirment que "les Africains se vendaient les uns les autres". Colomb fut probablement l'un de ces lançados. 

Le Columbus Day est un jour férié en Amérique depuis 1937. Son héritage de génocide, d'esclavage, de viol et de vol qualifié fait de Colomb l'idole parfaite pour les Blancs. Joignons-nous à nos frères et sœurs amérindiens et restons loin, très loin de ces héros Caucasiens haineux, n'oublions pas leur vraie nature, la véritable histoire, ne faisons pas la même erreur que firent nos ancêtres amérindiens et africains en 1492 et ne permettons qu'un prochain Colomb ne débarque sur nos rives.


Source : http://noirg.org/



Traduction de Franswa Makandal