mercredi 18 novembre 2015

L’Histoire des Rois Africains par le célèbre photographe James C. Lewis


"AFRICAN KINGS" est une galerie de photo présentée par le célèbre photographe James C. Lewis. L’objectif de cet oeuvre est d’illustrer de glorieux rois africains.

James C. Lewis, fatigué de la colonisation moderne que traverse le monde ,a décidé de donner un vrai sens à l’Histoire. Si l’Afrique est le berceau de l’humanité et que le premier homme est africain,pourquoi l’histoire ne parle que des blancs? Pourquoi ceux qui ont marqué l’histoire du monde ne seraient que de race blanche?

Le photographe a décidé de réécrire l’histoire, selon sa vision des choses. "Nous devons écrire nos propres images et arrête le suivisme"

Voici l’un des projets récents de Mr James C.Lewis qui regroupe les hommes les plus puissants de l’histoire africaines. Ces monarques qui ont fait du continent Noir le plus vaillant des continents avant la colonisation:



Osei Tutu




Roi ou Asantehene (Roi d’Asante) Osei Tutu (1650-1717)

Osei Toutou ou Osei Tutu, asantehene de la confédération Ashanti de 1695 à 1712 ou 1717. Il le premier roi qui unifie les Ashantis et le quatrième souverain du royaume Ashanti, apparu au XVIIe siècle sur la Côte de l'Or, en Afrique de l'Ouest, sur le territoire de l'actuel Ghana. Il se distingue en remportant une série de victoires contre les états voisins. Le précédent souverain, juste avant lui, était son oncle Obiri Yebora.

Model: Kellen Marcus | Photographe & Styliste: James C. Lewis | Wardrobe & Accessoires: Maye For Maryse Fashions and Accessories *All rights reserved*




Hannibal de Carthage




Hannibal Barca -247 à -183 ou -181 

En phénicien Hanni-baal signifie «qui a la faveur de Baal» et Barca, «foudre», généralement appelé Annibal ou Hannibal, c'est un général et homme politique carthaginois, généralement considéré comme l’un des plus grands tacticiens militaires de l’histoire.




Oba Sunni Ali Beer 




Roi ou Oba Sunni Ali Béer (1442-1492)

Sonni ("le sauveur") Ali Ber (1464-1492), dit "Ali Le Grand" fut probablement le plus grand héros des légendes de l'empire songhaï. Brillant stratège, il mena 32 guerres en 26 ans et les remporta toutes. Authentique génie militaire, il réforma rapidement ses forces armées, bâtit une force professionnelle divisée en cavalerie et infanterie. Une large part de la cavalerie était constituée de nobles, mais même les esclaves et les captifs y étaient acceptés. Il créa le poste de hi-koï (commandant en chef) pour la marine, qui compta plus de quatre cent bateaux menés par des équipages de pêcheurs sorkos. Ceux-ci furent la pièce maîtresse de ses succès le long du fleuve Niger, en étant capables de transporter rapidement des troupes sur des milliers de kilomètres de voies navigables.

Model: Tony Jackson | stylist & photographer: James C. Lewis




Tenkamenin




Tenkamenin du Ghana (1037-1075)

Grâce à une gestion prudente de l’or, l’empire Tenkamenin prospéra économiquement. Une de ces plus grandes forces fut aussi son gouvernement. Il rendit la justice. Son sens pour la démocratie et pour la religion fit de lui l’un des plus grands modèle des monarques africain.




Taharqa





Taharqa (710-664 Av-JC) 

Taharqa est un roi de Napata et un pharaon de -690 à -664, il est le fils de Piânkhy et d'Abar et le frère et successeur de Chabataka. Son nom d'Horus est Oaikhaou, son nom de roi Nefertemkhourê (Nefertoum protège ) et son nom de naissance Taharka ou Taherouk. Il est généralement représenté avec la calotte propre aux rois koushites, sur laquelle se dressent les deux uræus, insignes de la double royauté de la Nubie et de l'Égypte antique.



Mansar Abu Bakr





Mansa Abu Bakr II (aussi connu comme Mansa Abu Bakari II (au environ du 14eme siècle)
Aboubakri II (ou Abubakar II, surnommé l'«empereur explorateur») serait un empereur du Mali qui aurait régné de 1310 à 1312. Dans la tradition des souverains navigateurs, il serait parti vers l'ouest jusqu'à la côte de l'océan Atlantique, d'où il aurait lancé deux expéditions maritimes pour aller voir « ce qu'il y avait de l'autre côté de la grande mare ». Ayant pris la tête de la seconde, il n’en serait jamais revenu. Certains ont proposé qu’il serait parvenu en Amérique où des « noirs » ont été aperçus par certains des premiers Européens parvenus sur le continent, comme le rapportent Lopez de Gomara ou Pierre Martyr d'Anghiera.

Model: Zaq Jackson | stylist & photographer: James C. Lewis



Mai Idris Alooma





Idris Alooma (De 1580–1617) 

Idrīs ibn ᶜAlī ibn Idrīs dit Alaoma (arabe : إدْرِيس أَلَوْمَا), est un Mai (Sultan) du Bornou. Son règne, de 1564 à 15961, correspond à l'apogée du royaume du Bornou. Il a sa capitale à Birni Ngazargamo. Il meurt en campagne militaire dans une localité appelée Alao (arabe : أَلَوْ), d'où son surnom d'Idrīs Alaoma.

Model: Kineh N’gaojia | stylist & photographer: James C. Lewis





Pharaoh Thutmose III






Thutmose III (1481-1425 Av-JC) 

Thoutmôsis III ou Djehoutymès III était le cinquième pharaon de la XVIIIe dynastie. Manéthon l’appelle Misphragmuthosis.

Les avis sont partagés sur les dates de son règne ; il ne régna seul qu'à partir de -1458 à -1457.

Model: Eric Graham | stylist & photographer: James C. Lewis





Mansa Kankan Musa 





Mansa Kankan Musa (1280 – 1337) 

Dixième « mansa » (Roi des Rois) de l'empire du Mali de 1312 à 1332 ou 1337.

Lors de son accession au trône, l'empire du Mali est constitué de territoires ayant appartenu à l'empire du Ghana et à Melle (Mali) ainsi que les zones environnantes. Moussa porte de nombreux titres, émir de Melle, seigneur des mines de Wangara, ou conquérant de Ghanata, de Fouta-Djalon et d'au moins une douzaine d'autres régions.

Il porte l’Empire du Mali à son apogée, du Fouta-Djalon à Agadez et sur les terres de l'ancien Empire du Ghana. Il établit des relations diplomatiques suivies avec le Portugal, le Maroc, la Tunisie et l’Égypte. Son règne correspond à l'âge d'or de l'empire malien.

Il est considéré comme l'un des hommes les plus riches de l'Histoire, voire le plus riche, sa fortune étant estimée à l'équivalent de 400 milliards de dollars ou 310 milliards d'euros actuels

Model: Travis Cure| Stylist & photographer: James C. Lewis





Askia Muhammad







Askia Muhammad Ier (1443 à 1538)

Mamadou (Muhammad) Touré, dit Askia Muhammad, était empereur du Songhaï, né en 1443 et mort en 1538 et probablement originaire du Fouta Toro dans l'actuel Sénégal. Il renverse en 1493 Sonni Baro, le fils de Sonni Ali Ber (Ali le grand). Il devient empereur du Songhaï. Prenant le nom de Askia Muhammad, il est le fondateur de la dynastie des Askia. Il pacifie et réorganise l’empire. Il soumet au tribut le Mali, le royaume de Diarra, les Peuls du Fouta-Toro, le royaume berbère de l’Aïr et plusieurs royaumes Haoussa à l’est mais échoue au sud contre le Bourgou et le Kebbi.

Model: David Ferrell | stylist & photographer: James C. Lewis





Kwaku Dua I






Kwaku Dua Ier (1797 à 1867)

18 ème Asantehene (Roi d’Asanste) du royaume d’Asante.  En 1834, le Roi ou Asantehene Kwaku Dua I succéda à  Osei Yaw Akoto sur trône. Le 18 mars 1837, Kwaku Dua Ier du royaume signa un contrat avec le Roi William Ier d’Hollande. Dans le cadre de l’accord, les deux Princes royaux Kwasi Boakye et Kwame Poku partirent pour recevoir une éducation néerlandaise.

Model: Marvin Montgomery | Wardrobe & Jewelry: Maryse M’bo Ako | stylist & photographer: James C. Lewis





Ghezo 







Ghezo ou Guezo, Ahosu (Roi) du Dahomey (de 1818 à 1858) 

Guézo est traditionnellement (si on ne compte pas Adandozan) le neuvième roi d'Abomey (Bénin actuel). Il régna de 1818 à 1858.





Akhenaton 





Akhenaton (-1336 / -1334) 

Amenhotep IV (Aménophis IV en grec ancien d'après le nom donné par Manéthon à son prédécesseur qui lui ne le nomme pas explicitement), Akhenaton, Akhénaton (ou plus rarement Khounaton) est le dixième pharaon de la XVIIIe dynastie. On situe son règne de -1355/-1353 à -1338/-1337.

Il est le fils de la reine Tiyi et du roi Amenhotep III. Figure controversée, considéré parfois comme l’un des grands mystiques de l’Histoire, il bouleverse, le temps d'un règne, l’histoire de l'Égypte antique en accélérant l'évolution théologique commencée par son prédécesseur et en voulant imposer le culte exclusif de Rê-Horakhty «qui est dans Aton», dont il est à la fois le prophète et l’incarnation.






Zulu kaNtombela






Zulu kaNtombela (1627 / 1709 ) 

Zulu kaNtombela, fils de Ntombela kaMalandela, est le fondateur et le chef du clan zoulou vers 1709.

Quand son père meurt, son frère aîné Qwabe revendique sa terre, ce qui l'oblige à partir avec sa mère Nozinja pour trouver un endroit où s'établir. Il conduit ses partisans au sud du bassin de la rivière Mkhumbane, près de la rivière Umfolozi où il crée le KwaZulu ou « Lieu du ciel ».




Opoku Waré Ier




Opoku Waré Ier, Asantehene (roi) des ashanti de 1718 à 1745

À la mort du chef de la confédération Ashanti Osei Toutou en 1717, les deux prétendants au trône, Dakon et Opokou Waré se combattent. Opokou Waré, victorieux, impose facilement son autorité aux Ashanti. En exploitant les mines d’or de son pays, il peut acheter des armes à feu avec lesquelles il combat victorieusement ses voisins. Le royaume occupe alors un espace correspondant au Ghana actuel et débordant sur les territoires de la Côte d'Ivoire et du Togo. Au Sud, le long de la côte, seul les petits États fanti lui ont résisté, de même que les comptoirs européens qu’il a pris soin de ne pas attaquer. Il a un accès direct à la mer et au commerce européen par Assinie et Accra. Au Nord, il soumet le Gyaman, le Gonja et le Dagomba, poussant son emprise jusqu’au 10° parallèle.




Cetshwayo Kampande 





Cetshwayo Kampande (1872 /1879)

Cetshwayo kaMpande, aussi orthographié Cetawayo, Cetewayo, Cetywajo et Ketchwayo, né vers 1826, mort le 8 février 1884, est le roi de la nation zouloue du 1er septembre 1873 au 4 juillet 1879 et les a dirigés lors de la guerre anglo-zouloue de 1879.





Source: