mardi 13 mai 2014

Puisque vous n' acceptez pas la vérité venant d'un Noir, peut-être qu'un Chinois saura attirer votre attention.



Interviewer: Pouvez-vous répondre au préoccupations des afro-descendants Mr.Chang?

M.Chang: Les préoccupations des Noirs? Oui je peux! Le fait est que nous vivons tous dans un système de suprématie blanche. Nous autres, asiatiques tirons les leçons de notre longue histoire de conflit avec l'Europe. Nous observons leurs stratégies et développons les nôtres, en réponse. Il ne nous est pas nécessaire de former de grands mouvements de masse, car nous avons l'intention de rattraper l’Occident le moment venu, grâce à nos actions et nos sacrifices personnels.

Interviewer: Et les afro-descendants dans tout ça?

M.Chang: Ils ne comptent pas dans nos plans. Ils sont tout simplement là. Nous ne haïssons pas les noirs. C'est juste que nous aimons plus nos compatriotes asiatiques. Nous voulons voir l'homme asiatique heureux, donc nous l'employons en priorité. Nous mangeons ensemble. Nous passons du temps les uns avec les autres. Nous voulons que nos enfants soient éduqués, nous investissons dans nos propres écoles qui offrent à nos enfants les compétences techniques nécessaires pour changer la structure du pouvoir en notre faveur. Nous voulons voir l'homme asiatique en sécurité, ainsi nous achetons et nous organisons notre propre communauté. Nous voulons rester asiatiques, c'est pour cela que nous réduisons les influences extérieures à notre idéologie et notre culture.

Plutôt que de se battre pour renifler le derrière de l'homme blanc, les noirs devraient faire comme nous, mais ils ont choisi de s'en prendre à nous, les asiatiques car nous embauchons et faisons du business en priorité avec nos propres frères. Pour moi, ne pas travailler avec les miens serait stupide et ce n'irait pas dans le sens de l'amour de ma communauté. En revanche, les noirs vont se battre pour avoir le droit d'être le larbin des uns et des autres. Tout leur amour va à ceux qui l’oppresse et le discrimine. Si notre indifférence à leur égard nous rend raciste, alors que pensez-vous de l'indifférence des noirs face à leur propre situation? 

Interview fictive par Franswa MAKANDAL