lundi 19 mai 2014

7 choses que vous ignorez à propos des "Pirates" somaliens

1° Les «Pirates» somaliens défendent en fait les eaux somaliennes contre les envahisseurs étrangers:


En 1991, le gouvernement  Somalien s'est effondré. 9 millions de personnes luttèrent le famine généralisée . L'Amérique et d'autres nations européennes virent cela comme une grande opportunité pour voler l'approvisionnement alimentaire du pays et déverser leurs déchets nucléaires en mer,  désormais sans protection, de la Somalie.

Selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, la souveraineté territoriale de l'Etat s'étend jusqu'à environ 12 miles des côtes.


2° Les navires européens polluent les eaux somaliennes:


Dès que le gouvernement somalien eut disparu, de mystérieux navires européens commencèrent à apparaître au large des côtes Somaliennes, déversant  d’immenses barils de déchets nucléaires dans l'océan. Une grande partie de ces déchets peuvent être retracés vers des hôpitaux et des usines européennes. Peu de temps après que le déversement ne commence, la population côtière commença à tomber malade. Au début, ils subirent des éruptions cutanées étranges, des nausées et des bébés furent mal formés. Puis, après le tsunami de 2005, des centaines de barils pleins de fuites s'échouèrent. Les gens commencèrent à souffrir de maladies liées aux radiations, et il y eut plus de 300 morts.


3° Les navires européens pillent les eaux somaliennes :


Alors que certains navires européens déversent leurs déchets, d'autres navires pillent les eaux Somaliennes de leur ressource la plus importante: les fruits de mer. On estime à 300 millions de dollars les quantité de thon, de crevettes, de homard et d'autres animaux marins volés chaque année par d'énormes navires européens pêchant illégalement dans les eaux Somalienne. En conséquence, les pêcheurs locaux ont perdu leurs moyens de subsistance, et sont contraints à la famine.


4° Les «Pirates» somaliens sont en fait des pêcheurs:


En fait , les «pirates» somaliens sont d'ordinaires  pêcheurs qui prirent des bateaux rapides pour tenter de dissuader les navires européens de pêcher illégalement et de verser leurs déchets dans leurs eaux du pays. En l'absence de marine gouvernementale, les pêcheurs se réunirent et formèrent la National Volunteer Coast Guard of Somalia.


5° Les «Pirates» somaliens ont un code de conduite:


Selon le code des "Pirates somaliens", nuire à l'équipage d'un navire est strictement interdit. Il s'agit de s'assurer que les gouvernements soient moins enclins à intervenir et à employer des tactiques qui ne laissent pas la place aux négociations.


6° La piraterie est devenue la plus grande source de revenus de la Somalie:


Depuis que l'économie de la pêche a subi le pillage des navires européens et le déversement des déchets dans les eaux somaliennes, la piraterie est devenue la plus grande source de revenu de Somalie. On  estimé que, entre 339 et 413 millions de dollars ont été récoltés entre 2005 et 2012. Les "Pirates" individuellement obtiennent habituellement environ 30,000-75,000 de dollars chacun, avec un bonus pouvant aller jusqu'à 10.000 dollars pour le premier homme à bord d'un navire et pour ceux qui apportent leur propres armes ou échelles.


7° Les médias font un lavage de cerveau pour que les gens pensent que les «pirates» somaliens sont des voleurs et des sauvages:


Les "pirates" Somaliens sont dépeins par les médias comme des gangsters maritimes. Cette vision insensées représentant les pirates somaliens, comme des voleurs sanguinaires peut être attribuée en grande partie à la propagande par des gouvernements européens et américains. En Avril 2009, l'administration Obama utilisa une stratégie à long terme pour rétablir la sécurité maritime au large des côtes de la Somalie. Cette stratégie met idéalement les hélicos de la Marines américaine dans les eaux somaliennes.

Hollywood a récemment fait un film célébrant la «vraie» histoire du "Capitaine Phillips", qui fut enlevé par des "pirates" somaliens. Bien que le film fut "dynamité" pour ses nombreux mensonges et incohérences, il totalisa approximativement 107 millions de dollars, avec une cote de 93% donnée par le public.


Sources : 


http://atlantablackstar.com/2014/04/02/you-been-lied-to-7-things-you-may-not-know-about-somali-pirates/

Traduction de Franswa MAKANDAL