dimanche 27 avril 2014

15 insurrections noires contre l'oppression européenne et arabe qu'ils ne vous enseigneront pas à l’école

1° La rébellion de Nat Turner:



La rébellion de Nat Turner, également appelé l'Insurrection de Southampton, est probablement le plus célèbre soulèvement d'esclaves d'Amérique du Nord. La révolte fut brillamment planifiée par Turner et eut lieu en Août 1831 à Southampton County, en Virginie. Le groupe de "combattants de la liberté" dirigé par Turner tua près de 65 personnes d'origine européenne, le plus grand nombre de décès causés par une révolte d'esclaves dans le Sud des Etats-Unis. Bien que la rébellion fût réprimée en quelques jours, Turner survécut dans la clandestinité pendant plus de deux mois.



2° La Révolution haïtienne:



La révolte d'esclaves la plus réussie de l'hémisphère occidental fut la Révolution haïtienne, qui débuta en 1791. Dutty Boukman, un esclave africain instruit de la Jamaïque qui fut vendu à un maître esclavagiste français en Haïti, organisa et lança la révolution qui conduisit finalement à mettre fin à l'esclavage sur ​​l'île. Plus tard, génie militaire Toussaint Louverture mena la révolution alors que la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne, essayaient de recoloniser Haïti et de rétablir l'esclavage. Durant la guerre, qui aboutit à la première République noire indépendante en 1804, 100 000 soldats français et britanniques furent tués.



3° La rébellion des Zanj:



La plus grande révolte des esclaves africains fut initiée par les Zanj contre les négriers arabes. Les Zanjou Zinj étaient les habitants de la terre le long de la côte de l'Afrique de l'Est. Ils furent négociés comme esclaves par les Arabes et furent contraints de travailler dans les salines cruelles et humides du Shatt-al-Arab, près de Bassorah en Irak moderne. Conscients de leur grand nombre et des conditions de travail accablantes, les Zanj rebellèrent trois fois.

La plus grande de ces rébellions dura de 868 à 883 après JC, au cours de laquelle ils infligèrent des défaites répétées aux armées arabes envoyées pour réprimer la révolte. , Ils continuèrent pour certains pendant 14 ans à remporter des victoires militaires remarquables et même construisirent leur propre capital, Moktara, la ville élue.



4° La révolte d'esclaves de New York de 1712: ‬



La révolte des esclaves de New York de 1712 se produisit, lorsque 23 esclaves africains tuèrent neuf personnes d'origine européenne et en blessèrent six autres. Les esclaves avaient planifié et organisé la révolte durant la nuit du 6 Avril 1712. Après avoir mis le feu à un bâtiment sur ​​Maiden Lane, près de Broadway, ils attendirent que les colons se précipitent pour éteindre les flammes, puis commencèrent à les attaquer.



5° La Première "Maroon War":



En 1739, les marrons jamaïcains furent les premiers esclaves africains à arracher leur liberté des mains des maîtres d'esclavagistes européens. Pendant la Première Maroon War, ils se sont battirent et échappèrent à l'esclavage et établirent des communautés libres dans l'intérieur montagneux de l'île. Durant 76 ans, il y eut des accrochages périodiques entre Britanniques et Marrons, aux côtés des révoltes d'esclaves occasionnels.

Finalement, du le gouvernement britanniques et les propriétaires d'esclaves réalisèrent qu'ils ne pourraient pas vaincre les Marrons, donc ils vinrent avec un traité de paix qui leur permit de vivre dans leurs propres états libres en Jamaïque. En conséquence, les Marrons établirent cinq villes principales : Accompong, Trelawny Town, Moore Town, Scots Hall, et Nanny Town.



6° Guerres Anglo-Ashanti (Ghana):



Il n'y a nul part en Afrique de l'Ouest une plus longue tradition de confrontation entre les pouvoirs africains et européens que dans la Côte d'Or (actuel Ghana), entre le Royaume Ashanti et les britannique. Les efforts de l'Angleterre pour étendre son influence économique et politique à l'intérieur de la Côte d'Or furent accueillis avec une vive résistance de la part des Ashanti.

Durant près de cent ans (1806-1901), le Royaume Ashanti défendit ses intérêts et la liberté à travers une série de victoires dans ses batailles contre les britanniques et autres européens. Les britanniques vainquirent finalement les Ashantis grâces un armement supérieur et aux guerriers nigérians durant la guerre les opposants à la Reine Mère Yaa Asantewaa au tabouret d'or en 1901.

Cette victoire ouvrît la voie à la domination coloniale britannique sur toute la Côte d'Or, mais la reine mère réussit à maintenir le tabouret d'or à l'abri des britanniques.



7°‪ La révolte de la Amistad:



En 1839, des Africains prirent le contrôle du bateau négrier espagnol nommé La Amistad tout en naviguant le long de la côte de Cuba. Les captifs africains, dirigés par Joseph Cinque, échappèrent à leurs entraves et tuèrent beaucoup de membres d'équipage, mais épargnèrent quelques-uns pour naviguer et le ramener chez eux au Sierra Leone. Toutefois, l'équipage les trompa, en naviguant vers le nord où ils furent appréhendés près de Long Island, New York. Après un procès très médiatisé, les captifs africains furent libérés.



8° la révolte des Malés:



La révolte des Malés (1835), également connu sous le nom de Grande Révolte, est peut-être la révolte d'esclaves la plus importante du Brésil. Des esclaves brésiliens Yoruba et d'anciens esclaves, qui furent inspirés par Dutty Boukman, Toussaint Louverture, et la Révolution haïtienne (1791-1804), portaient des colliers avec l'image de président haïtien Dessalines lorsqu’ils se battirent pour leur liberté. Une fois la fumée dissipée, les autorités portugaises craignirent de perdre le contrôle du Brésil, de la même manière que le français perdirent Haïti, et ils envoyèrent rapidement les survivants (500 combattants de la révolte) vers l'Afrique.



9° La Révolution de Zanzibar:



Lorsque Zanzibar obtint son indépendance vis à vis de la Grande-Bretagne en 1963, une série d'élections parlementaires réserva deux tiers des sièges pour aux Arabes et aux Indiens. Frustré par la sous-représentation au Parlement, en dépit des 54% lors à l'élection de Juillet 1963, le Parti Afro-Shirazi et l'aile gauche du parti Umma, essentiellement africains, unirent leurs forces. Tôt le matin du 12 janvier 1964, un membre de l’ASP, John Okello mobilisa environ 600 à 800 révolutionnaires sur l'île principale d’Unguja (île de Zanzibar). Ils submergèrent les forces de police du pays et confisquèrent leurs armes. Les insurgés renversèrent alors le sultan et son gouvernement. Les représailles contre les civils arabes et d'Asie du Sud sur l'île laissèrent un nombre de morts allant de plusieurs centaines à 20 000.



10° La Rébellion de Stono:




La Révolution de Stono, aussi appelée la conspiration de Cato, fut une révolte d'esclaves qui commença le 6 septembre 1739, en Caroline du Sud. Près de 60 esclaves tuèrent 22 à 25 propriétaires de plantations avant d'être interceptés par les miliciens Près d’Edisto River.

Dans cette bataille, les esclaves luttèrent avec acharnement, certains s’échappèrent. La Révolution de Stono fut la plus grande révolte d'esclaves dans les colonies britanniques du continent avant la Révolution américaine.



11° Guerre de Tacky:



En 1760, Tacky, un esclave jamaïcain originaire de Ghana, planifia et organisa un soulèvement pour obtenir la fin de l'esclavage. Le dimanche de Pâques, Tacky et son armée commencèrent la révolte, s’emparèrent facilement des plantations, et ont tuèrent les propriétaires d'esclaves.

A la fin de la bataille, plus de 60 propriétaires de plantations furent tués avant qu'ils ne soient en mesure de saisir Tacky. Cependant, la guerre de Tacky ne s'arrêta pas là. Le mouvement déclencha des révolutions dans toute l'île, et il fallut aux forces britanniques des mois pour rétablir l'ordre.



12° Bataille d'Isandhlawana (Afrique du Sud):



Les habitants d'Afrique du Sud résistèrent, lors de la Bataille d’Isandhlawana, à la domination européenne qui débuta lorsque les Hollandais et Britanniques commencèrent l'invasion au XVII° siècle. Dans certaines parties d'Afrique du Sud, ils se battirent contre la domination européenne jusqu'à la fin du XIX° siècle. En dépit des efforts coloniaux, le Zululand resta libre jusqu'en 1880. En 1879, une forte résistance, une armée zulu sous le commandement du roi Cetshwayo à Isandhlawana vainquit une force de 8.000 soldats européens, tuant 1600 d'entre eux. Ce fut la plus grande défaite subie par les Britanniques dans toutes leurs campagnes coloniales en Afrique et en Asie.



13° ‪révolte de San Miguel de Guadalupe:


‬ 
Fondée en 1526, San Miguel de Gualdape fut la première colonie européenne à l'intérieur de ce qui est maintenant les Etats-Unis et où certains spécialistes situent près de l'île de Sapelo actuelle Géorgie (McIntosh County, en Géorgie). 

Le premier groupe d'Africains à mettre le pied sur ce territoire se révoltèrent contre leurs oppresseurs avant de fuir vers l'intérieur des terres et s’établirent probablement avec les Amérindiens. Cet incident fut la première révolution d'esclaves documenté en Amérique du Nord. 



14° La Révolution de Demerara de 1823: 



La Révolution de 1823 de Demerara fut un soulèvement impliquant plus de 10.000 esclaves et qui eut lieu dans l'ancienne colonie de Demerara-Essequibo, actuellement connu comme le Guyana. Le 18 août 1823, Jack Gladstone et son père, Quamina, conduisirent une armée d'esclaves africains pour lutter contre leurs maîtres esclavagistes. 

Beaucoup de propriétaires de plantations et maîtres d'esclaves furent capturés et tués. La révolte eut un impact fort sur ​​les britanniques, qui firent pression sur leur pays pour accélérer l'émancipation des esclaves africains après la promulgation de la "Slave Trade Act" de 1807 interdisant le commerce des esclaves. 



15° La bataille d'Adoua: 



Jusqu'à ce qu'il fut brièvement occupée par l'Italie en 1931 à 1945, l'Ethiopie est le seul territoire africain qui résista à la colonisation complète par les Européens . L'Italie n'a en effet coloniser qu'une partie de l'Ethiopie antique, la zone le long de la mer Rouge qui devint l'Érythrée. Cependant, sous la direction de l'empereur Menelik II, l'Ethiopie résista aux tentatives européennes de coloniser tout le pays.

L'Ethiopie remporta une victoire décisive sur l'Italie lors de la bataille d'Adoua en Décembre 1895. Pendant la bataille, les guerriers de Menelik attaquèrent avec férocité les Italiens. Faisant peu de prisonniers, les vainqueurs de la bataille d'Adoua tuèrent 289 officiers italiens, 2918 soldats européens et environ 2000 Askari (Africains qui ont combattu du côté des Européens). 954 autres soldats européens manquaient à l'appel, tandis que 470 Italiens et 958 Askari furent blessés. Quelques 700 Italiens et 1800 Askari tombèrent entre les mains des troupes éthiopiennes.



Source: 


Traduction de Franswa MAKANDAL