mercredi 1 juillet 2015

Le rappeur The Game affirme que: «Beaucoup de gens seront prêt à rouler» avec Farrakhan - #JusticeOrElse

Jayceon Terrell Taylor, plus connu comme l'artiste hip-hop The Game a qui on attribue largement la résurrection de la scène Hip-Hop West Coast. Originaire de Compton, en Californie, en plus de ses albums plusieurs fois disque de platine, il a aussi joué des rôles au cinéma et a servi de doublure vocale le très populaire jeu vidéo Grand Theft Auto. The Game était présent lors du discours "Justice... Or Else" délivré récemment par l'Honorable Ministre Louis Farrakhan à Los Angeles et il était assis dans le public pour observer l'interview du ministre avec Big Boy le populaire animateur de la LA radio. Il a partagé certaines de ses pensées avec Ashahed M. Muhammad du Final Call lors d'une entrevue au Renaissance Hotel près de l'aéroport de Los Angeles.

The Game

Ashahed M. Muhammad pour The Final Call (FC :) Vous venez d'entendre le Ministre Farrakhan parler de justice pour notre peuple. Quelles sont vos réflexions sur ce qu'il a partagé et sur le thème "Justice ... or Else!"?

The Game: Pour moi, c'est plus qu'une bataille intellectuelle. J'ai l'impression que si tout le monde pouvait s'assoir dans le siège où j'étais assis, il serait plus facile de s'élever en tant que peuple. Je crois qu'en premier lieu, et c'est ce qu'il fait présentement, il faut que le Ministre voyage. Je souhaite juste que cela puisse être face à un public mondial. C'est bien quand plusieurs centaines de personnes l'entendent. Mais je pense à l'effet que ça aurait si plus de personnes pouvaient faire passer le message, je suis assis là et je pense dans mon esprit à ce que je pourrais faire pour aider à diffuser le message et sensibiliser notre peuple. Non seulement notre peuple, mais aussi les autres afin que nous puissions coexister d'une manière juste.

FC: Aujourd'hui, beaucoup de gens, surtout la jeune génération, les jeunes frères qui sont dans les organisations de rue et dans la communauté Hip Hop trouvent les aînés très critiques. Le ministre ne porte pas de jugement. Il ne blâme pas les rappeurs et les jeunes ni les organisations de rue, et c'est la raison pour laquelle ils réagissent avec de cette manière; êtes-vous d'accord avec cela? 

The Game: Je suis d'accord avec ça. C'est ce que je pense... J'ai regardé son interview complète sur The Breakfast Club et la manière dont il parle et responsabilise nos jeunes, je pense que ça capte l'attention. Il a vraiment capté la mienne. J'ai adoré l'approche qu'il a adoptée en parlant de cette nouvelle génération. Les médias et le gouvernement, ce qu'ils font c'est cataloguer notre jeunesse comme ceci et comme cela, mais ils nous ont mis dans ces situations où nous ne pouvons pas nous améliorer, nous sommes donc contraints de faire face à ce qu'ils jettent sur nous. Mais la démarche du ministre, est une démarche solide. Il ouvre beaucoup de portes. La façon dont il combat cela; nous allons voir dans les prochains mois. Les gens gagnent tout simplement en prise de conscience et beaucoup de portes vont s'ouvrir. Beaucoup de gens seront être prêt à rouler [avec Farrakhan]. 

"Don't shoot" était un single sorti l'été 2014 par The Game en hommage à Michael Brown Jr., l'adolescent tué à Ferguson, dans Missouri qui a suscité des protestations dans tout le pays après que le policier qui l'a tué, Darren Wilson, ne fut pas inculpé. The Game est en featuring avec Rick Ross, 2 Chainz, Diddy, Fabolous, Wale, DJ Khaled, Swizz Beatz, Yo Gotti, Curren$y, problem, King Pharaoah et le groupe TGT pour le chœur. La chanson mentionne d'autres hommes noirs tués Emmett Till, Ezell Ford, Trayvon Martin, et Sean Bell.
 
FC: Vous voyagez partout dans le monde pour chanter, et qu'est-ce que vous entendez vos jeunes fans dire? Que voyez-vous là-bas?

The Game: Je viens de dire à l'un de mes meilleurs amis ici (Sonic) que de nos jours, la raison pour laquelle Il est difficile de nos jours de capter l'attention des jeunes, de les inciter à endosser et  à se joindre joindre à notre lutte parce que les valeurs familiales ont disparues. La raison numéro un c'est le mariage et je parle des familles noires. Le mariage, l'orientation de la famille, votre mère et votre père sont tous votre vie qu'ils soient ensemble ou pas, c'est perdu. L'art de la famille et  l'organisation familiale est tout simplement perdu et c'est  là où les jeunes se perdre. C'est comme ça pour tout le monde... Les jeunes de nos jours se sentent comme si c'était chacun pour soi, et avec les réseaux sociaux (qui ont leurs avantages et leurs inconvénients), le point négatif principal que je dois dénoncer à propos des réseaux sociaux c'est qu'ils individualisent tout le monde, et que tout le monde pense être une célébrité, une star. Donc, il n'y a aucune unité en cela. Et puis vous avez quelqu'un qui va sur la page de cette personne, pour la haïr, vous incitant à la haïr en retour. Il y a tellement de division, je souhaite simplement que nous puissions agir de sorte que nous revenions en arrière, à l'époque où nous croyions en nous-même. pour apporter sorte de juste en arrière où nous croyons en nous-mêmes à nouveau. Donc, je pense que nous perdons la foi. Nous courrons après les rêves des autres et pas après les nôtres. Je pense que beaucoup de jeunes là-bas sont tout simplement perdu.

FC: Qu'en est-il du mouvement "Black Lives Matter". Cela semble être un combat où nous nous luttons sur deux fronts. Il y a des manifestations et nous sommes mécontents que la police tuer notre peuple, mais dans de nombreuses zones urbaines, nous sommes parfois impliqués dans ces combats nous battant et nous tuant entre noirs? Il semble être un point qui pousse de nombreuses personnes à réfléchir.

The Game: Je dirais simplement que des enfants aussi jeunes qu'Emmett Till jusqu'à Trayvon Martin et même à Tamir Rice, des petits frère de ce genre,  je pense simplement que ça a toujours été comme çà. Je me bats moi-même en essayant de trouver l'équilibre entre le bien et le mal. Je sais que certains de nos jeunes sont très en colère et qu'ils canalisent cette énergie d'une manière négative qui nous amènent parfois des problèmes, mais je ne pense pas que cela donne aux autorités qui sont formés pour appréhender ces situations de manière courtoise; je ne pense pas que cela leur donne le droit de tuer nos enfants, et je mène ce combat aussi. Je pense que la vie des Noirs à de l'importance. Je pense que toutes les vies ont de l'importance. Dieu nous a tous mis ici ... Il nous a tous mis ici-bas et nous n'avons tout simplement pas ... toutes ces années que les humains ont vécu sur Terre, nous n'avons toujours pas compris comment concilier la paix et l'amour. Je pense que ce sera une lutte permanente, non seulement pour les Noirs mais aussi pour tout le monde, la race humaine.


FC: Avez-vous déjà rencontré le Ministre Farrakhan auparavant?

The Game: Oui, je l'ai rencontré.

FC: Quelles sont vos réflexions à son sujet, entant que frère, en tant que leader?

The Game: Je pense que c'est l'un des derniers leaders véritablement puissants que nous ayons et que les gens devraient prendre autant de photos et ouvrir leurs oreilles autant qu'ils le peuvent avant qu'il ne décide de s'asseoir. Je pense qu'il est remarquable et je pense que lorsque vous parlez de personnalités comme l'Honorable Elijah Muhammad, le Dr Martin Luther King Jr., et du Frère Malcolm et de leaders historiques noirs vraiment remarquables, j'ai l'impression que le Ministre Farrakhan est le dernier de cette époque, et qu'il ne doit pas être pris à la légère.

FC: Je vous remercie.