samedi 25 juillet 2015

Le vrai nationaliste




Le vrai nationaliste n'est pas obsédé par le passé au point d'en oublier le présent.
Une des choses que vous devriez relever dans l'héritage de Marcus Garvey est que, même si il a porté le passé de l'homme noir très haut, même si il a projeté ce passé et l'a intégré à la conscience noire, il y avait dans sa démarche une profonde continuité entre le présent et l'avenir.

Le vrai nationaliste est tourné vers l'avenir et futuriste.
Je vois trop peu de conférences, trop peu de gens soucieux de l'avenir, même les nationalistes : " Que devons-nous faire aujourd'hui pour assurer la survie et la promotion des personnes Africaines dans le monde? Que devons-nous faire pour lutter contre la menace de l'Asie dans la prise de contrôle du monde? Allons-nous nous libérer ou contempler la chute de la civilisation européenne, uniquement pour tomber sous le joug de la civilisation asiatique? " Nous pouvons regarder dans nos rues aujourd'hui et voir venir. C'est partout autour de nous. L'invasion de nos communautés par des Asiatiques est un signe des temps à venir.

Le vrai nationaliste est intrépide. Ce n'est pas le nationaliste qui n'a pas de peur, mais il apprend à composer malgré la peur; la peur ne le paralyse pas. Il utilise la peur comme énergie pour avancer et pour combattre ses ennemis. Il ne masque pas sa peur derrière des phrases grandiloquentes, derrières des études grandiloquentes ou par le fait de ressortir le passé. Il ressortira le passé comme un moyen de l'intégrer à sa personnalité, comme une base pour avancer et se propulser dans le futur.

Le vrai nationaliste est un entrepreneur: il bâtit quelque chose, il construit quelque chose. On le voit chez Garvey; ce n'est pas juste être préoccupé par le passé, ce n'est pas juste s' identifier à l'Egypte ou à d'autres grands empires Africains antiques, ce n'est pas juste reprendre quelques petits détails sur l'Histoire Africaine, mas c'est un profond mouvement vers une construction concrète et durable, un profond développement, une solide reprise en main d'une idéologie et d'une politique de développement Africains. 

Il est celui qui met ses peurs de côté et qui avance, ce vrai nationaliste. Il ne respecte pas seulement son héritage ethnique et la gloire de ses ancêtres, mais il est également, sinon plus, concerné par le patrimoine qu'il laisse à ses enfants, à l'héritage qu'il va leurs donner. Nous voyons le vrai nationaliste en la personne de Marcus Garvey, en la personne de l'honorable Elijah Muhammad, qui ne se plaignaient pas de la nature de l'éducation dispensée aux enfants Noirs, mais qui ont fait quelque chose pour une meilleure éducation de ces enfants. Il (le vrai nationaliste) bâtit des écoles et des universités, il construit et instruit dans sa mission nationaliste.

Le vrai nationaliste n'est pas obsédé par la destruction de sa civilisation, par la cruauté du sort qu'il a subi, par le côté diabolique de ses ennemis. Assurément, il analysera tout cela et l'aura bien en tête. Assurément, il se plaindra de la destruction de civilisations Noires, de la chute de nos empires et royaumes, de notre déclin. Mais il ne sera pas traumatisé pour autant par ces chutes et ces destructions. Il ne sera pas obsédé par cette analyse. Il les affronte, il en apprend, il les intègre et jure que cela ne se reproduira plus, et il va de l'avant, se servant de tout ce savoir pour construire une nouvelle civilisation.

Il observe les erreurs de ses ancêtres, il observe les erreurs de ces civilisations passées et il intègre ces erreurs à sa personnalité; il va de l'avant pour bâtir de nouvelles civilisations, de nouveaux mondes, et trouver de nouveaux empires; sans se lamenter sur le passé. Alors que le vrai nationaliste reconnait la grandeur d'Osiris (Ausar), Isis (Aset) et tous les autres, il reconnait qu'au final, les pyramides ont été construites par les mains des hommes. Je n'ai jamais vu un Dieu construire un temple. Je vois des hommes construire des temples; je vois des hommes construire des villes; je vois des hommes et des peuples creusant des mines; je vois des personnes faisant le travail. Il n'y a rien de déplacé à vouloir utiliser l'astrologie, se servir de religions ésotériques et de la lune ou des planètes comme guides dans notre comportement; mais se laisser obnubilé par tout cela au point que nous ne fassions plus rien d'autre. En réalité, dans ma vie de tous les jours, les personnes les plus attardées que je côtoie, dans l'aspect économique, social, politique et dans leur développement personnel, sont celles qui en savent le plus sur la lune, sur les planètes, sur la numérologie. Pourquoi ne pas démontrer la réalité de ce dont vous parlez dans votre propre comportement, dans votre propre vie et par là-même constituer un phare pour les autres? pourquoi ne pas démontrer à travers votre comportement quotidien et vos habitudes de tous les jours la réalité de vos idéologies, de vos religions, de vos concepts?

Je ne dis pas ne pas y croire, mais permettez que cela fonctionne! Nous pouvons différencier le pseudo-nationaliste du vrai nationaliste en sachant si sa religion, son idéologie, sa philosophie le servent lui ou si il les sert simplement. Un regard rapide sur le mouvement de l'Asie aujourd'hui. Si vous étudiez un peu la culture asiatique, vous y trouverez en son centre le culte des ancêtres; un grand respect pour eux. Au centre il y a une grande et longue histoire construite autour d'eux. Mais, l'une des choses qui déroute l'Européen, dans sa façon d'analyser l'asiatique, est de comprendre comment il (l'asiatique) porte un haut respect à ses ancêtres, lui voue un culte extrêmement traditionnel, et, en même temps, le rattrape et le dépasse technologiquement. Cela démontre clairement que l'on peut à la fois vénérer ses ancêtres et être dans le monde d'aujourd'hui, avancer technologiquement à l'encontre de ses ennemis. Le culte et le respect de nos ancêtres, le respect des traditions n'implique pas que nous nous déconnections de la réalité et du futur. Le vrai culte des ancêtres et l'harmonie avec nos traditions passées est la base de notre réussite future.

Le vrai nationaliste ne s'attache pas uniquement à éduquer les ego blessés des adultes, mais éduque également les jeunes. Les organisations nationalistes, entièrement impliquées dans l'éducation des enfants, pratiquent un nationalisme incomplet. C'est pourquoi nous voyons dans l'éducation donnée aux adultes et aux jeunes par Marcus Garvey et Elijah Muhammad une éducation de la famille dans son ensemble et des individus aussi. Un vrai nationaliste sait qu'il doit éduquer, comme le mot nationalisme le suggère, toute la nation avec toutes les personnes qui la composent.

Le vrai nationaliste reconnait la nécessité de construire à la fois un gouvernement national et international (nous devons in fine construire dans ce pays une nation), et des nations de personnes Africaines de par le monde. Un vrai nationaliste n'est pas effrayé à l'idée de déléguer le pouvoir. Je conseille souvent au peuple de ne pas se laisser abuser par des gens simplement parce qu'ils projettent une idéologie nationaliste. Vous devez examiner leurs âmes; vous devez regarder leur caractère et voir ce qu'il décèle. C'est cela qui doit déterminer votre relation avec eux, pas seulement les déclarations faites sur leur idéologie. En fin de compte, si nous devons contrôler notre destin, comme Marcus Garvey l'a indiqué, nous devons devenir autonomes. Un nationalisme ne parlant pas d'autonomie, ne parlant pas de la construction d'une nation, ne construisant pas un réseau national, ne construisant pas un système économique, social et politique national, est un faux nationalisme, Frères et Sœurs.

Un vrai nationaliste n'est pas seulement motivé par la langue, la rhétorique et l'éloquence, mais il forme. Vous ne pouvez pas former le peuple avec un cours de deux heures le samedi. Les institutions doivent être développées et construites pour que cette formation puisse avoir lieu. La plus grande partie de leur temps et du temps et des efforts de nos enfants devraient être consacrés à la formation pour acquérir le comportement que nous devons avoir pour promouvoir nos intérêts. Nous n'allons pas obtenir ce comportement en étant formé par nos ennemis, par des gens qui se sont mal adaptés ou qui ont développé un comportement inadapté pour maintenir leur position de pouvoir dans la vie.

~ Dr. Amos N. Wilson

Source: IRONY OF EDUCATION, THE ASSIMILATIONIST TREADMILL AND THE TRUE NATIONALIST via https://www.facebook.com/pages/Dr-Amos-N-Wilson-France



From: Afrikan-Centered Consciousness versus the New World Order: Garveyism in the Age of Globalism,Afrikan World InfoSystems; 1st edition (1999)