dimanche 3 août 2014

Programme de contre-espionnage du nationalisme noir : J Edgar Hoover voulait "éviter l'émergence d'un Messie noir"



RENSEIGNEMENT SUR LES GROUPES DE HAINE RACIALE 04/03/68 [...] OBJECTIFS ~ ~ ~ ~ ~ Pour une efficacité maximale du programme de contre-espionnage, et pour éviter un gaspillage d'efforts, les objectifs à long terme sont fixés :

1. Empêcher la coalition de groupes nationalistes noirs militants. L'union fait la force; un truisme qui n'est pas moins valable malgré toute sa banalité. Une coalition efficace des groupes nationalistes noirs pourrait être la première étape vers un véritable «Mau Mau» [armée révolutionnaire noire] en Amérique, le début d'une véritable révolution noire.

2. Empêcher l'émergence d'un «messie» qui pourrait unifier et électriser le mouvement nationaliste noir militant. Malcolm X aurait pu être un "messie", il est le martyr du mouvement aujourd'hui. Martin Luther King, Stokely Carmichael et Elijah Muhammed tous aspirent à ce poste. Elijah Muhammed est moins une menace en raison de son âge. King pourrait être un véritable prétendant à ce poste s'il abandonne sa supposé "obéissance" envers les "blancs", "les doctrines libérales" (non-violence) et souscrire au nationalisme noir. Carmichael a le charisme nécessaire pour être une menace réelle de cette façon.

3. Empêcher la violence de la part de groupes nationalistes noirs. C'est d'une importance primordiale, et c'est, bien sûr, un but de notre activité d'enquête; se doit aussi être un objectif du programme de contre-espionnage pour identifier les fauteurs de troubles potentiels et les neutraliser avant qu'ils exercent leur potentiel de violence.


4. Empêcher les groupes nationalistes noirs militants et les dirigeants de gagner en respectabilité, en les discréditant dans trois segments distincts de la communauté. Le but de discréditer les nationalistes noirs doit être traitées tactiquement de trois façons. Vous devez discréditer les groupes et les individus aux yeux, premièrement, des responsables de la communauté noire. Deuxièmement, ils doivent être discrédités aux yeux de la communauté blanche, à la fois les responsable de la communauté et les «libéraux» qui ont des vestiges de sympathie pour le militantisme nationaliste noir [sic] simplement parce qu'ils sont Noirs. Troisièmement, ces groupes doivent être discrédités aux yeux des radicaux noirs, les disciples du mouvement. Ce dernier domaine nécessite des tactiques entièrement différentes des deux premières. La publicité à propos des tendances violentes et des déclarations radicales renforce les nationalistes noirs auprès du dernier groupe; cela ajoute en "respectabilité" d'une manière différente.

5. L'objectif final devrait être d'empêcher la croissance à long terme des organisations de militants noirs, en particulier chez les jeunes. Des tactiques spécifiques pour empêcher ces groupes de convertir les jeunes doivent être développées. [...]



Traduit par Franswa MAKANDAL