vendredi 1 août 2014

La mentalité du leadership noir

[Cet extrait est issue de "A Torchlight for America," 1993]



Les organisations noires et leur direction doivent se concentrer sur l'entraide. Nous devons créer un forum dans lequel nous pouvons nous réunir régulièrement pour discuter des problèmes de notre peuple et développer des solutions que nous pouvons réaliser par nous-même.

Chaque organisation et chaque leader Noir joue un rôle dans l'élévation de notre peuple. Nous devons reconnaître et respecter le rôle de chacun et apprendre à travailler avec ceux avec qui nous pouvons être en désaccord idéologique. Nous devrions envisager la création d'un front uni dans le but de faire converger nos efforts pour atteindre les objectifs communs sur un, trois, cinq et dix ans.

En tant que peuple, nous devons reconnaître et comprendre que, pour que l'Amérique survive, elle doit se serrer la ceinture, et l'ensemble de ses citoyens devrons faire des sacrifices. Le pays n'est pas en mesure de donner parce qu'il a hypothéqué son avenir. Même ses anciens combattants, qui ont lutté pour maintenir l'Amérique comme première puissance militaire, devront faire un autre sacrifice.

Par conséquent, les dirigeants noirs ne peuvent pas aller au gouvernement demander qu'il nous assure un avenir. Supplier l'Amérique n'est pas un programme judicieux pour que nos dirigeants fassent progresser les choses au nom du peuple. Cette vieille mentalité d'esclave qui nous maintient en conflit les uns les autres et nous rend dépendant des Blancs doit être brisé.

Le leadership noir doit défendre la stratégie du faire pour soi, qui signifie que nous devons enseigner à notre peuple à utiliser nos talents, notre temps et notre argent, mettre en commun nos ressources éducatives et financière pour résoudre nos problèmes. Quel que soit ce que l'Amérique décide de faire, nos actions ne peuvent pas être tributaire des actions d'un ancien maître-esclavagiste, Blanc et bienveillant.

~ L'Honorable Ministre Louis Farrakhan