lundi 19 octobre 2015

Le drapeau panafricain

Le drapeau panafricain rouge, noir et vert conçu par l'UNIA en 1920.


Le drapeau panafricain (également connu comme le drapeau de l'UNIAdrapeau afro-américain et celui de la Black Liberation) est un drapeau tricolore composé de trois bandes horizontales égales de couleur (de haut en bas) rouges, noires et vertes. La Universal Negro Improvement Association and African Communities League (UNIA-ACL) l'a officiellement adopté le 13 Août 1920 à l'article 39 de la Déclaration des droits des peuples nègres du Monde, au cours de son congrès d'un mois au Madison Square Garden à New York. Des variations du drapeau peuvent et furent utilisés dans différents pays et territoires en Afrique et dans les Amériques pour représenter l'idéologie panafricaniste. Plusieurs organisations et mouvements panafricains ont souvent employé l'emblématique bannière tricolore dans divers contextes.


Couleurs et signification


Les trois couleurs panafricaines sur le drapeau représentent:

  • Rouge: le sang qui unit toutes les peuples noirs d'ascendance africaine, et qui fut versé pour la libération;

  • Noir: les noirs dont l'existence en tant que nation, mais pas un État-nation, est confirmée par l'existence du drapeau; et de la puissance

  • Vert: la richesse naturelle abondante de l'Afrique.


Histoire 


"Chaque race a un drapeau, sauf le Nègre"
"Chaque race a un drapeau, sauf le Nègre"


Le drapeau fut créée en 1920 par des membres de l'UNIA en réponse à une chanson très populaire datant de 1900 qui affirmait : "Chaque race a un drapeau, sauf le Coon [Nègre, Ndlr]", et qui fut citée comme l'une des trois chansons qui a "établi fermement le terme "Coon" dans le vocabulaire américain". Un rapport de 1921 apparaissant  dans l'Africa Times & Orient Revue, pour lesquels Marcus Garvey avait travaillé, cita Garvey quant à l'importance du drapeau: 

Montrez-moi la race ou la nation sans drapeau, et je vous montrerais une race de gens sans aucune fierté. Oui! Dans la chanson et le mimétisme, ils disent, "Chaque race a un drapeau, sauf le Nègre". C'est tellement vrai! Oui! Mais ils disait cela de nous il y a quatre ans. Ils ne peuvent plus le dire aujourd'hui....

Le journaliste Charles Mowbray White a affirmé que Garvey avait proposé les couleurs rouge, noire et vertepour les raisons suivantes: 

"Garvey a dit rouge à cause de sa sympathie pour les Amérindiens du monde, vert pour sa sympathie envers les Irlandais dans leur lutte pour la liberté et le noir [pour] le nègre".

 Le drapeau est devenu plus tard un symbole nationaliste africain pour la libération à travers le monde des peuples d'origine africaine. Tel un emblème de la fierté noire, le drapeau est devenu populaire pendant le mouvement de la Black Liberation des années 1960. En 1971, la commission scolaire de Newark, dans le New Jersey, adopta une résolution autorisant le drapeau à être élevés dans les salles de classe des écoles publiques. Quatre des neuf membres du conseil ne furent pas présents à l'époque, et la résolution fut présentée par un membre adolescent de la commission, une personne nommée par la mairie. De vives polémiques s'en suivirent, dont une ordonnance du tribunal adressée à la commission pour expliquer pourquoi elle ne devraient pas être forcée d'annuler la résolution, et au moins deux propositions législatives visant à interdire les drapeaux ethniques ou nationaux dans les classes publiques autres que le drapeau américain.

Aux États-Unis, le drapeau est de nos jours largement disponible dans les boutiques de drapeaux ou les magasins ethniques spécialisés. Il est commun de le voir lors des défilés commémorant le Martin Luther King, Jr. Day, des rassemblements pour les droits civiques, et autres événements spéciaux.


utilisation récente 


À la suite du refus d'un grand jury d'inculper un policier blanc pour l’assassinat de Michael Brown, un étudiant de l'Université Howard remplaça le drapeau américain sur le mât du campus avec un drapeau panafricain volant à mi-mât.  l'incident poussa le président de l'université, Wayne Frederick, à publier une déclaration désapprouvant la levée du drapeau par le personnel non autorisé. 



Les noms alternatifs



  • Le drapeau est connu sous plusieurs autres noms avec des degrés de popularité variable:


  • le drapeau de l'UNIA, d'après ses initiateurs;


  • le drapeau de Marcus Garvey;


  • le drapeau Universel Africain;


  • le drapeau international africain;


  • Le drapeau de la libération noir;


  • le drapeau panafricain;


  • le drapeau nationaliste noir, nationaliste africaine, ou le drapeau de la New Afrikan Libération.


  • bendera Ya Taifa (kiswahili: Drapeau de la Nation), en référence à son utilisation lors de Kwanzaa.



Bien que d'autres modèles soient également considérés comme des drapeaux africains ou panafricains, les rayures horizontales de couleur rouge, noire et verte, émises par l'UNIA en 1920, sont la conception la plus souvent mentionnée.


Drapeaux dérivés


Le drapeau du Biafra
Le drapeau du Malawi
Le drapeau Afro-Américain
Le drapeau Kenyan
Le drapeau de Saint-Kitts-et-Nevis
Le drapeau du Congrès national africain 
Le drapeau de la Libye
Le drapeau confédéré de NuSouth
Le drapeau Rasta





Sources : 

"The Declaration of the Rights of the Negro Peoples of the World," Wikisource, The Free Library, The Declaration of the Rights of the Negro Peoples of the World (accessed October 6, 2007).

25,000 NEGROES CONVENE :International Gathering Will Prepare Own Bill of Rights. 1920. New York Times (1857-Current file), August 2, Proquest (Last accessed October 5, 2007)

Special to The Christian Science Monitor from its Eastern News Office 1920. NEGROES ADOPT BILL OF RIGHTS :Convention Approves Plan for African Republic and Sets to Work on Preparation of Constitution of the Colored Race Negro Complaints Aggression Condemned Recognition Demanded. Christian Science Monitor (1908-Current file), August 17, Proquest (accessed October 5, 2007).

"New Flag for Afro-Americans," Africa Times and Orient Review 1 (October 1912):134; Cited in RACE FIRST: The Ideological and Organizational Struggles of Marcus Garvey and the Universal Negro Improvement Association (Westport, Conn.: Greenwood Press, 1987), p43.

Garvey Papers Vol. 2, p. 603.


Traduction : Franswa Makandal