dimanche 18 octobre 2015

La théorie de la mélanine



La théorie de la mélanine est une théorie basée sur les propriétés physiques de la mélanine, un polymère naturel et un semi-conducteur organique.

Chez l'homme, la mélanine est le principal déterminant de la couleur de peau. Les personnes dont les ancêtres ont vécu pendant de longues périodes dans les régions du globe proche de l'équateur ont généralement de plus grandes quantités d'eumélanine dans leurs peaux. Les théoriciens de la La mélanine affirment que la possession d'une plu grande quantité de mélanine donne aux noirs une supériorité inhérente. Inversement, son déficit démontre l'inhumanité et l'infériorité présumée des blancs.


Les postulats de la théorie de la mélanine


Les Blancs : des mutants albinos 



Une des conceptions de la théorie de la mélanine, c'est que les blancs sont des mutants, que la peau blanche est une aberration, une forme d'albinisme. Wade Nobles va encore plus loin, en déclarant que seules les personnes de race noire sont pleinement humaines du fait de leur niveau plu élevé de mélanine.


Carol Barnes 


Carol Barnes écrit dans son livre Melanin: The Chemical Key to Black Greatness

"La mélanine est responsable de l'existence de la civilisation, de la philosophie, de la religion, de la vérité, de la justice, et la droiture. Les individus (blancs) ayant de faibles niveaux de mélanine se comportent de manière barbare. La mélanine donne à l'homme la capacité de ressentir, car il absorbe toutes les fréquences d'énergie. Puisque les Blancs ont le moins de mélanine, ils sont généralement perçus par les gens de couleur comme étant rigides, insensibles (sans coeur), froids, calculateurs, fou, et peu spirituel."


Leonard Jeffries 




Cette hypothèse est étayée par l' universitaire Leonard Jeffries, qui a été licencié en 1992 de son poste de président du département de Black Studies au City College de Harlem pour avoir fait des déclarations prétendument antisémites. Jeffries affirme que les pigments de mélanine sont à la source de l'intelligence et de la créativité. Il divise l'humanité en "peuples du soleil" africains et en "peuples des glaceseuropéens, ces derniers étant non seulement mélano-déficient mais aussi froid et gourmand, militariste, autoritaire et possédé par une foule d'autres défauts racialement déterminée.



l'hypertension artérielle 




Le Dr Welsing affirme également que la prévalence de l'hypertension artérielle chez les Afro-Américains provient du fait que la mélanine ramasse "les vibrations d'énergie" des personnes stressées. Ainsi, les gens à la peau foncée vont absorber le stress chez les autres, à occasionnant une pression artérielle plus élevée. En fait, les taux élevés d'hypertension chez les Noirs sont liés à la norépinéphrine, une substance que le corps produit sous la contrainte et qui contracte les vaisseaux sanguins. Des études menées par Roger Allen de l'Université du Maryland montrent qu'après avoir été soumis au stress, les noirs présentent une pression artérielle élevée au moins dix fois plus longtemps que chez les Blancs.



Source :  

Skeptinq, Ortiz de Montellano, B. R. 1993. “Afrocentricity, Melanin, and Pseudoscience," Yearbook of Physical Anthropology 


Ortiz de Montellano, Bernard R. (17 Dec 2006). "Afrocentric Pseudoscience: The Miseducation of African Americans". Annals of the New York Academy of Sciences (New York Academy of Sciences) 775: 561–572.


Howard Winant. The New Politics of Race: Globalism, Difference, Justice. Retrieved 2012-04-26.


The National Museum of American History


Ortiz De Montellano, Bernard. "Magic Melanin: Spreading Scientific Illiteracy Among Minorities". Skeptical Inquirer. Spring 1992.


Ernest Cashmore, James Jennings, Racism: essential readings, SAGE, 2001, p.181-2.


Carol, Barnes (2001). Melanin: The Chemical Key to Black Greatness, Vol. 1. Lushena Books. ISBN 1-930097-35-2.


"Jeffries Sues CUNY for Reinstatement ". The New York Times. 7 June 1992.


"Liberal Prof Who Calls Jews 'A Race of Skunks". Radio Talk. 18 July 2005.


Peyser, Andrea. "Spewing Racism on the City Dime". The New York Post.


Welsing, F. C. (1975). "Blacks, hypertension, and the active skin melanocyte". Urban Health 4 (3): 64–72.


"Blacks, Hypertension and Melanin". The Washington Post. Oct 14, 1991.


http://www.nytimes.com/1991/10/22/news/black-hypertension-may-reflect-other-ills.html


Traduction : Franswa Makandal