vendredi 2 octobre 2015

8 faits fascinants sur comment et pourquoi l'Amérique a créé le Libéria

La création de la Société américaine de colonisation




En 1816, l'American Colonization Society (ACS) fut créé par le révérend Robert Finley (un ancien président de l'Université de Géorgie) pour apaiser deux groupes opposés à propos de la question de l'esclavage des Noirs. Au début des années 1800, les Britanniques étaient dans les premiers stades de l'abolition de l'esclavage et de la sortie de la traite négrière transatlantique. Finley et beaucoup de Blancs de l'élite aux Etats-Unis craignaient que la nation américaine ne suive les Britanniques avec une action politique similaire. Un groupe de personnes (qui inclus quelques abolitionnistes) a voulu donner à la population noire nouvellement libérées une occasion de retourner en Afrique. Un autre groupe, qui comprenait des esclavagistes, ne prévoyait pas une société intégrée et a rejoint l'ACS sur la base d'une idéologie raciste.



Les membres controversés de la Société américaine de colonisation




L'American Colonization Society est composée de personnages historiques américains de premier plan, y compris les présidents James Monroe et James Madison. Un neveu de George Washington, Bushrod Washington, y était également impliqué. le président Andrew Jackson était sur la liste en tant qu'organisateur et le politicien Daniel Webster y a participé aussi. L'ironie ici c'est que la plupart de ces hommes prenaient part à l'asservissement du peuple noir. Jackson faisait partie de la classe des planteurs esclavagistes, Webster était un exécuteur et l'architecte du Fugitive Slave Act de 1850, et Washington vendait activement des esclaves Noirs. L'abolitionniste James Forten vIt cela et a mit en garde les Noirs libres de ne pas faire confiance à ces hommes.



La colonie africaine est établi





En 1819, l'ACS a vendu des adhésions coûtant jusqu'à 50 000 $ afin d'acheter des terres dans ce que l'on appelait la pepper coast en Afrique, une région colonisé par les Portugais. La même année, les États-Unis donnèrent 100 000 $ à l'organisation pour financer la première entreprise d'Afrique de l'Ouest. En Janvier 1820, le premier navire, l'Elizabeth, navigua depuis New York avec trois agents blancs ACS et 88 émigrants à son bord.



Les débuts de "The African Intelligencer"




En 1820, l'abolitionniste Jehudi Ashmun, l'un des fondateurs du Libéria, créa The African Intelligencer, vendu sous forme de brochure et de journal à informer les Noirs libres sur l'histoire, la géographie et d'autres détails relatif à la traite des esclaves.


Selon la Bibliothèque du Congrès, "Ashmun est allé en Afrique en 1822, où il est devenu le leader de la jeune colonie libérienne avant de mourir d'une fièvre en 1828."



Le douteuse prise de contrôle de Jehudi Ashmun 




Ashmun fut une figure complexe des premiers jours de l'histoire politique du Liberia. L'Histoire le dépeint comme un bon gars qui faisait attention aux intérêts des Noirs libres, mais il était le bras de l'impérialisme américain. Ashmun intimidait les dirigeants africains locaux d'Afrique de l'Ouest en échangeant des terres contre des articles de moindre valeur. Il voulait désespérément créer un empire américain sur le continent africain. L'ACS a probablement les utilisé Noirs libres comme prétexte pour la construction d'un empire.



le Libéria revendique l'indépendance





Dans les années 1830 et 40, l'ACS commença à trouver que toute l'expérience était un désastre financier. La raison de cela tourne essentiellement autour de l'absence de fonds fédéraux octroyés à l'ACS. En outre, la nouvelle colonie subissait les attaques constantes des britanniques, ce qui rendait le Liberia dangereux  pour les colonisateurs. Parce que la colonie ne fut pas reconnue par les États-Unis et que les autres pays refusaient de reconnaître le Liberia comme état souverain, la colonie proclame son indépendance en 1846.



La souveraineté et la création d'un état 






Le 26 Juillet 1847, un grand nombre des colons développèrent une déclaration d'indépendance et une constitution, marquant la rupture des liens avec l'ACS. Durant près de cent ans, un groupe de Noirs libres appelé Américano-Libériens contrôla la nation. Un grand nombres de ces personnes étaient affiliés au parti libéral et devaient encore faire face à des menaces extérieures comme les français et les anglais, qui ont saisi la terre libérienne nouvellement souverain.


Joseph Jenkins Roberts




Roberts fut le premier président de la République du Liberia. Dans un effort pour obtenir que les puissances européennes soit de son côté, Roberts visita les nations européennes comme la Grande-Bretagne pour proclamer que le Liberia était, effectivement, une nation libre. Dans les premiers jours de la nation, il signa des traités avec des chefs locaux pour réparer les dégâts causés par Ashmun. Il fut si efficace lors de son premier mandat, qu'il devint à nouveau président en 1872.



Source : http://atlantablackstar.com/


Traducton : Franswa Makandal